le tube du lundi

David Bowie, Queen Bitch, et forcément, vous l’aurez deviné, une autre version … en portugais, de Seu Jorge, extraite de l’album Life Aquatic, qui accompagne le film Life Aquatic with Steve Zissou (que personnellement, je n’ai pas vu).

Dans la même trempe, sur cet album de reprises de Bowie,  Seu Jorge a adapté Life on Mars … séquence émotion ! Quelle voix ! J’ai eu la chance de l’entendre « ao vivo », en live, dans un concert privé à Salvador de Bahia, lors de mon séjour au Brésil. Il était accompagné de percussionnistes étonnants, jouant sur d’énormes caisses claires serties de pneus de camion : l’oeuvre de Peu Meurray et son groupe os Pneumaticos.

Que de souvenir de concerts à Salvador ! La chanteuse de talent Sandra Simões et ses hypnotiques bossa nova, mon coup de foudre pour la jeune Mariene de Castro, qui lors d’une soirée rendit hommage à Edith do Prato, littéralement « Edith à l’assiette », une petite dame qui rythmait ses chansons en frottant un couteau sur une assiette en faïence, et qui venait de mourir quelques jours plus tôt.

J’ai eu la chance de débarquer dans cette ville pendant la période du festival d’été, durant lequel tous les artistes sont de sortie. Les principaux blocs de batucada répétaient plusieurs fois par semaine en plein air, dans les rues du quartier historique, le Pelourinho (comme les célèbres Olodum, qu’on a pu voir dans le clip They don’t Care About Us de Mickael Jackson, ou Banda Dida, la batucada féminine). Plusieurs spectacles m’ont replongé dans la culture nigériane, qui perdure à travers les rites du Candomblé. Le fameux syncrétisme afro brésilien : l’adoration secrète des orixas, que les esclaves nigérians perpétuèrent en dissimulant les traits de ces dieux totémiques sous ceux des saints catholiques, pour éviter la sentence des colons.

Saudade ! J’aimerais marcher le long de la plage, en sirotant un jus de noix de coco verte, et me balader dans la ville, admirant les façades multicolores des maisons coloniales et l’architecture des églises, grignotant un acarajé bien pimenté acheté dans la rue …

Poster un commentaire

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>