Deux tubes pour le prix d’un

Rendus populaires par la diffusion de leur titre This Head I Hold dans une publicité pour un fabricant d’odinateur, les Electric Guest, groupe originaire de LA, sont menés par Asa Taccone, chanteur au flot velouté qui a, entre autre, écrit quelques chansons pour Charlotte Gainsbourg.
Ayanna Witter Johnson, quant à elle, est une jeune chanteuse de jazz basée à Londres. Violoncelliste de talent, mais aussi compositrice, elle met en scène ses propres créations musicales dans des performances solo mêlant soul, jazz, musique classique et théâtre.

Quel point commun entre ces artistes ? Leur participation à des live’ sessions pour des web channels. Le mois dernier, les Electric Guest étaient les invités de la Live Sunrise Session, organisée par le magazine Bilboard. L’an passé, la Mahogany Session, organisée par le blog du même nom, accueillait Ayanna Witter Johnson et sa réinterprétation très personnelle du morceau de Police, Roxanne. Deux univers, deux vidéos live, deux tübes dignes de ce nom à écouter en ce lundi ensoleillé.

le tube du « lundi »

hiatus kaiyote liveMais que se passe-t-il dans l’hémisphère sud, et particulièrement du côté des kiwis et des kangourous, quel mood spécifique suscite ce nouvel élan créatif et décalé ? Jonti, Aaradhna, Kimbra, Unknown Mortal Orchestra, Gotye, Opossom, Tim Minchin, Brooke Fraser, SoKo …  une véritable déferlante de jeunes talents, dont beaucoup se produisant sur des labels indépendants, ce qui ne gâche rien. Les Hiatus Kaiyote font partie de ce moove : la tribu melbourienne, qui se revendique créatrice de la « soul du futur », est menée par la jeune chanteuse et compositrice Nai Palm, qui du haut de ses 23 ans mêle à la perfection sensualité musicale et espièglerie du couvre-chef. Elle est en train de bosser sur un nouveau projet aux côtés de Taylor McFerrin, fils du père et beatboxer de première bourre ; ça promet !

la kontess’ vous propose en écoute leur déjà culte Nakamarra pour vous transporter de l’autre côté du globe, et vous immerger dans un bain de sweet vibes et de couleurs intenses …

en bonus, la version live & acoustic, réalisée dans le même décor : ici

album à écouter (et à acheter) par

pour le plaisir

kimbra

Non, nous ne sommes pas lundi, et ma propre déontologie de bloggeuse amateur(e) devrait m’interdire de poster un Tübe aujourd’hui ; mais à quoi bon administrer cette page si je ne peux pas, d’aventure, m’y exprimer en toute autocratie.

Je ne vous apprends rien, enfin, si vous venez visiter ce blog assidument (j’ai des noms, et des adresses IP), en vous disant que je suis FAN de Kimbra, cette incredible and amazing kiwi-singer from New Zealand. Et j’ai envie d’insister en postant ici (et encore) une vidéo de cette jeune femme bourrée de talent, car je ne comprends pas son absence des ondes, des scènes, des écrans et des flux français.

Donc voici, pour le plaisir de vos petites oreilles sensibles, une reprise de So Real de Jeff Buckley. Enjoy.

 

2013 … on se relève les manches !

Chaque nouvelle année démarre avec son lot de promesses et d’espérances, mais aussi de turpitudes. En 2013, il faudra boxer autant que les années précédentes…

… beaucoup de travail en perspective ! la kontess’ essayera de rester éveillée, attentive ; elle se boostera pour trouver (enfin) cet espace de travail, qui lui fait tant défaut dans la ville rose.

la kontess’ vous souhaite donc beaucoup d’énergie, créative et récréative de préférence !

À bientôt pour des nouvelles fonky fresh.

Alison // la kontess’